AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We don't have to dance - Ft. Dan

Aller en bas 
AuteurMessage
Simon Caldwell
Habitant d'Atlanta
avatar

Messages : 207
Date de naissance : 13/08/1981
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 37
Humeur : Shut up and sleep with me ♫♪...oh that's not the chords? okay...

MessageSujet: We don't have to dance - Ft. Dan   Dim 31 Juil - 18:13




We don't have to dance

You're never gonna get it I'm a hazard to myself I'll break it to you easy This is hell, this is hell You're looking and whispering you think I'm someone else This is hell, yes Literal hell


Simon avait fini sa journée, il était plutôt content de lui, il a évité le passage en cour de justice à son client, en d’autre terme tout allait bien pour lui, une nouvelle victoire, et donc encore un peu plus d’argent pour remplir son compte en banque. Il avait envie de fêter ça, mais son collègue avait autre chose à faire, il n’en a pas dit plus, et Simon n’a pas creusé plus loin, si son ami voulait parler, il le ferait. Alors Simon avait quitté les lieux, il a salué ses collègues, sa secrétaire, et il est partie, direction le Night-club, là-bas il pourrait trouver du beau monde à ramener chez lui, et à virer au petit matin, parce que oui, il était comme ça le Simon, que des histoires sans lendemain, et s’il le devait, au petit matin il était franc en disant à ses conquêtes que c’était du sexe, rien de plus. Ça lui a valu quelques crises de colère des personnes en face, mais franchement, il s’en contre fichait, s’ils ne l’avaient pas vu venir à des kilomètres à la ronde, alors ses conquêtes méritaient ce qui leurs arrivaient. Rare étaient celles et ceux qu’il laissait revenir, il y en a bien un qu’il gardait, en cas d’extrême urgence. Dan était l’un des rare avec qui il a eu plus qu’un coup d’un soir, c’est un mec qu’il apprécie, même si soyons franc, son côté grand enfant le saoule parfois. Enfin, bref, ce mec est loin d’être son problème pour le moment.

Il arrive enfin au Night-club, la musique est forte, mais ça va, on s’entend encore penser, et au moins le bar est un peu plus éloigné que la sono, les deux sont séparé par la piste de danse, il y a pas mal de monde, il va très vite demander un verre, whisky citron comme souvent. Une fois son verre en main il peut partir en chasse, il est vraiment de bonne humeur. Il se dirige vers une jeune femme, entamant la conversation avec une de ces répliques qui ne marche que dans les films, et même si ça doit lui faire plus pitié qu’autre chose, la blonde, après un rapide coup d’œil de haut en bas, accepte de lui parler. Franchement, c’était bien partit, avant qu’il ne tombe sur un visage familier, Et honnêtement, il ne s’attendait pas à le voir ici au night-club, mais oui, c’est bien lui. Il s’excuse auprès d’Emily ? Marie ? Bref auprès de la nana à qui il parlait et se dirige vers le grand brun aux yeux bleu, on aurait presque dit qu’il se décrivait, mais non, il ne se dirigeait pas vers un miroir, mais bien vers Dan. « Hé ben, S’il y a bien quelqu’un que je m’attendais pas avoir dans le coin ! Tu deviens quoi depuis la dernière fois ? » on a vu mieux en entrée en matière, mais il n’a plus besoin d’y aller avec des pincettes avec celui-ci, ils se connaissent déjà, et ils sont sur la même longueur d’onde, si c’est pas beau ça ? « Je te paye un verre ? » A ce niveau-là c’était même plus de la drague, juste de l’humanitaire, il avait beaucoup plus d’argent que le petit serveur qu’était Dan, il n’allait pas faire son radin, d’une parce qu’il ne l’était pas, de deux, parce qu’il apprécie ce jeune homme.
love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dan MacCready
Admin
avatar

Messages : 237
Date de naissance : 27/06/1986
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 32
Localisation : Midtown
Emploi/loisirs : Voici votre café starbuck, m'dam !
Humeur : Mange des cookies

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Dim 31 Juil - 20:23




We don't have to dance




Dan n'était pas un fan des Night Club. Mais alors pas du tout. Il était bien plus du genre à rentrer le soir bien tranquillement chez lui. Et lorsqu'il sortait s'était généralement pour aller à des soirées avec ses amis et organisées par des amis. Ou même aller chez certaines personnes en particulier. Et quelquefois même, il s'amusait à glander en ville sans aller nulle part. Il aimait voir la nuit tomber sur Atlanta et admirer cette dernière se transformer au fur et à mesure de la pénombre. Il aimait la lumière des lampadaires, entendre au loin les aboiements d'un chien s'engouffraient dans les rues vides, interrompre de sa simple présence un rare passant dans sa marche silencieuse... Attendre pour rien, juste être assis là, sans aucune raison. C'était son petit côté romantique et sensible.

Alors les boîtes de nuits... Il n'y allait que rarement et jamais seul. C'était d'ailleurs le cas ce soir même. Il avait passé sa journée au Starbuck, et la majorité de son temps avec le collègue le plus chiant de toute la clique. Ce même vendeur qui avait tout fait pour le casé avec Nicole la dernière fois. Maintenant impossible qu'il lui lâche la jambe avec cette histoire. Et Dan n'avait pas vraiment envis de faire son coming out devant tout le service du Starbuck où il travaillait, et encore moins devant ce mec.
Il avait donc passé une journée affreuse. Il avait fait encore chaud aujourd'hui et la clim dans le restaurant avait encore posé problème. Ça n'avait pas arrêté une partie de ses collègues à organiser une sortie complètement imprévue en boîte. La majorité avait 20 à 25 ans, ils étaient jeunes et avaient toutes les raisons du monde d'aller s'amuser dans un Night Club. Ce qui n'était pas le cas de Dan dont le genre d'endroit n'était pas son point fort. Mais ces derniers avaient invité tous les serveurs du restaurant. Et, étrangement, Dan allait se retrouver à être le seul à refuser.

C'est ainsi qu'il se retrouva un verre maintenant vide à la main, ayant accompagné un groupe qui s'était finalement réduit à 8 lorsque le moment était venu d'y aller. S'il avait été moins bête lui aussi se serait éclipsé comme si de rien n'était à la fin de son service. Il était accoudé au comptoir, essayant de repérer quelques membres du groupe. Ce dernier s'était très vite dissipé dans la foule de danseurs. Et ces gamins n'avaient même pas pensé à choisir un Sam. Il soupira rien qu'en repensant à ça. Il avait étrangement l’impression d'avoir la 60ène avec eux, que ce soit au boulot ou en dehors. Est-ce qu'il paraissait si vieux d'esprit ou était-ce juste une fausse idée qu'il se faisait de lui-même. Il soupira de plus belle et posa son verre sur le bord du bar. De toute manière, lui avait déjà but un verre, et n'avait aucunement l'intention d'en ramener en voiture. D'ailleurs, constatant qu'il ne voyait plus aucun de ses collègues, il se dit qu'il pouvait même filer, là, tout de suite. Il n'avait pas envie de danser, d'ailleurs, c'était un très mauvais danseur. Pas envie de parler à quelqu'un non plus, les types de personnes qui fréquentaient ces lieux ne figuraient généralement pas dans sa liste des gens intéressants. Non, rien ne le retenait.... jusqu'à il y a quelques secondes.

Il n’eut aucun mal à reconnaître Simon. Son regard s'était rapidement arrêté sur lui lorsqu'il remarqua quelqu'un s'avancer dans sa direction. Il sentit quelque chose d'étrange le traversé. Il ne savait pas s'il était content ou déçu de le voir. Il l'appréciait, ok, mais ça faisait, quoi, deux semaines qu'ils ne s'étaient pas vues et ce dernier n'avait même pas pris la peine de répondre à ses derniers messages.  Puis il savait comment ce dernier voulait que ça se finisse. Et Dan ne savait même pas s'il avait envie de ça ce soir. Il n'était pas friand de cette relation avec cet homme. Ça restait toujours la même chose. Puis il n'arrivait jamais à le cerner complètement. Il sourit tout de même lorsque ce dernier s’adressa à lui, histoire de ne rien laisser paraître.

« Je tiens à préciser que c'est une exception... mais après tout, tu t'en doutes.

Bon...peut-être qu'il était intérieurement contant de le voir. Ou était-ce le fait qu'il s'était dirigé de lui-même vers lui. Ou simplement le fait qu'il n'était plus seul dans son coin. Il ne savait pas, mais il ressentait une légère satisfaction et un peu d'happiness.

-Comme d'habitude, un Whisky Coca.

Pendant que le barman s'occupait de sa boisson, il s’accouda de nouveau au comptoir, la main droite soutenant sa tête, le regard tourné vers Simon.

-Rien de nouveau sous le soleil, et toi ? Tu prends toujours des bains de billets de banque ?

Il savait que Simon n'allait pas prendre mal ce qu'il venait de lui dire. Ça restait son humour, bien que généralement son sarcasme n'était que vecteur de ce qu'il pensait vraiment.

love.disaster

_________________
I can't stop this feeling deep inside on me. Boy, you just don't realize what you do to me when you hold me, in your arms so tight, you let me know everything's all right ! ©️endlesslove.
I'm hooked on a feeling I'm high on believing That you're in love with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Caldwell
Habitant d'Atlanta
avatar

Messages : 207
Date de naissance : 13/08/1981
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 37
Humeur : Shut up and sleep with me ♫♪...oh that's not the chords? okay...

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Lun 1 Aoû - 14:47




We don't have to dance

You're never gonna get it I'm a hazard to myself I'll break it to you easy This is hell, this is hell You're looking and whispering you think I'm someone else This is hell, yes Literal hell


Simon était venu au night-club pour ramener une nouvelle tête dans son lit, rajouter un nom à son tableau de chasse. Il ne s’attendait pas à voir une tête connue par ici. Dan dans un night-club ? Il avait presque du mal à y croire. Il se sentait presque mal de ne pas avoir répondu aux sms de ce dernier ces dernières semaines, mais soyons franc, Simon à autre chose à faire que de répondre à ses message, il l’aime bien, ce n’est pas ça le problème, c’est juste qu’il veut éviter les attaches. «Je tiens à préciser que c'est une exception... mais après tout, tu t'en doutes »  Oui, mais il n’est pas mécontent de le voir la non plus, en fait, il ne sait pas trop.  Au final, il aurait pu se trouvé quelqu’un de toute façon, Dan ou un autre, c’est la même chose, il sait juste que Dan est une valeur sûre, mais encore faut-il qu’il se fasse pardonner pour l’avoir ignoré ses dernière semaines, et quoi de mieux pour ça que de lui offrir un verre ? « Comme d'habitude, un Whisky Coca.»  Le serveur se met à le servir alors que les deux s’installent  au comptoir et commencent à parler. Il demande des nouvelles de Dan même si en deux semaines il n’a pas dû lui arriver grand choses. «Rien de nouveau sous le soleil, et toi ? Tu prends toujours des bains de billets de banque ? »  Il rit à cette réplique, il a autre chose à faire de son argent, comme payer des verres aux gens qu’il espère mettre dans son lit par exemple, où s’acheter des voitures de collections. « Et vu qu’il fait chaud, je m’en sert même d’éventail ! Blague à part, mise à part quelques affaire bien conclues, et un nouveau client qui va nous rapporter pas mal d’argent, rien de nouveau ! » Il disait ça de façon détaché, comme si c’était la routine, mais intérieurement, il sautait de joie, le truc c’est qu’on lui a appris à ne pas agir comme ça à chaque victoire. Bien au contraire, on lui a dit de rester calme en toute circonstance dans les limites du possible, autant dire que les noël chez les Caldwell étaient plutôt calme. Bien qu’il faille dire ce qui est, à Harvard, Simon a eu de bonnes doses de victoires fêtées à l’aide de cris et de bière.

Bref, maintenant il savait garder ça à l’intérieur, comme le bon fils Caldwell qu’il est, des fois il envierait presque le côté rebelle de sa sœur, et puis il revient à la réalité et il se dit qu’il est très bien là où il est. « Comment t’as atterri ici au fait ? Tout seul dans ton coin ? Me dis pas que c’est un mec qui t’as attiré jusqu’ici et qu’il s’est pas pointé? Pas que je sois jaloux hein ! » Qu’il dit en souriant et en avalant cul-sec son whisky avec une petite grimace. Simon était loin d’être jaloux, Dan n’était pas vraiment un ami, bien sûr être avec lui ne le dérangeait pas, il faut dire aussi qu’ils n’étaient pas du genre à s’asseoir autour d’une tasse de thé et à parler de leurs vies, loin de là, les seuls fois où ils se voient, ils finissent au lit, et ils se quittent au petit matin, du moins quand Simon n’arrive pas à se réveiller assez tôt pour se barrer lorsque c’est chez Dan que la soirée se termine. Au final il ne connaît pas grand-chose de lui et vice versa. Du cul, rien de plus, ça avait été vite clair entre eux et tant mieux, Simon serait devenu désagréable s’il s’était retrouvé avec un mec collant. Les gens le prennent mal en général, mais pas Dan, et ça c’est cool. C’est pour ça que Dan est son coup d’urgence, quand vraiment, il a besoin de chaleur humaine, et qu’il a la flemme d’aller en chasse. En fait, c’est la seule raison qui l’a poussé à lui filer son numéro, on dit que les sex-friends, ça finit rarement bien, mais pour le moment, Simon n’a pas à se plaindre, et c’est très bien comme ça !

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dan MacCready
Admin
avatar

Messages : 237
Date de naissance : 27/06/1986
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 32
Localisation : Midtown
Emploi/loisirs : Voici votre café starbuck, m'dam !
Humeur : Mange des cookies

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Lun 1 Aoû - 22:17




We don't have to dance




Les événements de la semaine l'avaient tellement bouleversé qu'il avait inconsciemment zappé Simon. Il s'en rendait compte maintenant qu'il l'avait de nouveau en face de lui. Le dernier sms qu'il lui avait envoyé, sans obtention de réponse, datait de lundi. Et entre-temps, il y avait Nicole qui était revenue dans sa vie. Et la révélation de la mort de Clyde. Mince, pourquoi il pensait à ça maintenant ? Faut dire que ce mec avait pris beaucoup d'importance dans sa vie. Dan n'avait pas compris et ne comprenait toujours pas pourquoi il s'était montré si brutal. Si seulement...

Le bruit du claquement du verre contre la surface du comptoir le sorti de ses courts songes. Le barman venait juste de le servir. Il prit l'objet en main et fit délicatement tournoyer le liquide entre les parois transparentes. Il se rendit vite compte qu'il n'avait pas écouté le début de la réponse de Simon. Mais il était contant pour lui d'entendre que tout semblait aller bien dans sa vie. Ses quelques mots le firent même légèrement rire. L'argent. Voilà le plus gros défaut qu'avait Simon. Voilà pourquoi Dan n'arrivait pas à s'attachait à lui autant qu'avec ceux qui avaient autrefois partagé son lit. D'ailleurs, il ne se rappelait même plus comment ils en étaient arrivés là, dans cette relation qui ne lui ressemblait pas vraiment. Dan n'était pas porté sexe, à l'origine, faute à son adolescence vide de ce côté-là. Il avait même mis du temps à se rendre compte que les filles ne l’intéressaient pas. Il avait commencé à fréquenter des hommes lors de son grand voyage aux États-Unis et avait eu quelques coups de cœurs de-ci, de-là. Mais le plus grand coup de foudre qu'il avait eu en fut aussi sa plus grande déception. Quand il y pense, c'est bien le seul mec qui aurait juste eu à prononcer un mot et Dan aurait définitivement posé ses valises chez lui. Il avait dû partir, car ça n’avait jamais semblé être réciproque et qu'il ne voulait pas tuer leur amitié par un aveu fatidique. Depuis, rien. Jusqu'à Atlanta.... et Simon.

Dan semblait ailleurs tout en observant Simon avaler son verre cul sec. Il se reprit à la question que ce dernier venait de lui poser. Il se redressa sur son tabouret et jeta un coup d'oeil dans la foule de danseurs. Il n'avait pas besoin de lui mentir et de le faire languir en lui racontant des histoires. Il préférait simplement lui dire la vérité. Il valait mieux, surtout si jamais un de ses collègues venaient à débarquer.

- Non, j'ai juste était embarqué par un groupe de jeunes qui travaillent avec moi au Starbuck. Mais bon, ils sont très vite partis chacun de leur côté, ce qui n'est pas plus mal.

Dit-il en reposant son attention sur Simon. Il avait trop l'esprit ailleurs tout d'un coup, il fallait vraiment qu'il se reprenne un peu. Pour se requinquer, il but à son tour le verre d'un coup. Mais plus que le goût, c'est une pensée arrivant subitement dans sa tête qui lui fit écarquiller grand les yeux. Il reposa son verre et jeta de nouveau un œil dans les alentours. Et si l'un de ses gamins le voyait avec Simon ? Pour l'instant rien ne semblait anormal. Mais il valait mieux qu'il évite que Simon ne se rapproche trop de lui, et encore moins tout contacte trop directe. Être pris en flagrant délit avec un homme, c'était la dernière chose qu'il voulait. C'était peut-être bête de sa part. Mais il préférait qu'à son boulot, ils ne sachent pas ça. Non, en fait, c'était plus par question de survie. Il se tourna de nouveau en direction de Simon et tenta de prendre l'air de rien, souriant.

- Et toi alors ? Tu es venu seul ? Tu fréquentes beaucoup ce genre d'endroit, non ?

Ou il devait partir... ou il devait croiser les doigts que Simon ne le touche pas.



love.disaster

_________________
I can't stop this feeling deep inside on me. Boy, you just don't realize what you do to me when you hold me, in your arms so tight, you let me know everything's all right ! ©️endlesslove.
I'm hooked on a feeling I'm high on believing That you're in love with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Caldwell
Habitant d'Atlanta
avatar

Messages : 207
Date de naissance : 13/08/1981
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 37
Humeur : Shut up and sleep with me ♫♪...oh that's not the chords? okay...

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Mar 2 Aoû - 11:05




We don't have to dance

You're never gonna get it I'm a hazard to myself I'll break it to you easy This is hell, this is hell You're looking and whispering you think I'm someone else This is hell, yes Literal hell


Simon regardait Dan jouer avec son verre, au final, c’était sûrement une bonne chose qu’il soit tombé sur lui ce soir, il savait à qui il payait les verres, et il n’aurait pas de mauvaises surprises sur la marchandise, il a juste à faire en sorte de convaincre le brun à rentrer avec lui, après quelques verres bien sûr. Son ami n’avait pas l’air bien présent, ça n’inquiéta pas l’avocat plus que ça, sa journée n’avait peut-être pas été des plus simple, il essayait quand même d’alimenter la conversation en se renseignant sur le pourquoi du comment Dan avait atterri ici.  «Non, j'ai juste était embarqué par un groupe de jeunes qui travaillent avec moi au Starbuck. Mais bon, ils sont très vite partis chacun de leur côté, ce qui n'est pas plus mal.
» Pourquoi il les avait suivi jusqu’ici ? À quoi ça sert de sortir en groupe, si on se disperse à peine arrivé, c’est complètement con, mais bon, ça fait les affaire de Simon. Il avala son verre cul-sec comme l’avait plus tôt le plus vieux, un air de panique frappa le visage de Dan, qui reposa son verre et zyeuta les alentours, Simon suivit son regard, sans comprendre ce qui lui prenait. Dan se retourna vers l’avocat, l’air de rien, et ce dernier ne chercha pas a comprendre ce qu’il venait de se passer, c’était Dan après tout, c’est pas la première fois qu’il agis bizarrement, un de ces quatre Simon aller s’habituer s’ils continuaient à se voir comme ça, même si au final, une nuit de temps à autres, c’est pas franchement suffisant pour s’habituer à quoi que ce soit. Et c’est franchement pas le but du Caldwell, au contraire, il a autre chose à faire que de s’habituer à quelqu’un comme Dan, manquerait plus qu’il s’y attache en plus. Il a donné tout ce qu’il avait à cette fille à Harvard, il n’a pas franchement envie de recommencer.

«Et toi alors ? Tu es venu seul ? Tu fréquentes beaucoup ce genre d'endroit, non ? » Question con, il sait que lui et Dan se connaissent pas super bien, mais il devrait se douter que le brun est pas venu accompagné, et qu’il vient souvent dans le coin, et qu’il compte bien, comme presque à chaque fois en sortir avec quelqu’un, Dan si possible, comme ça il n’aura pas perdu son temps à prendre un verre avec lui. « Ouais, mais je ne compte pas repartir tout seul ! » qu’il dit en lançant un sourire vers Dan, ses yeux faisant un aller-retour entre son bas ventre et son visage. Il rapprochait un peu son tabouret, suffisamment pour que leurs genoux se touchent « C’est presque une deuxième maison ce genre d’endroit, comme tu dis ! » Les gens comme Simon sont des habitués, il n’y a pas beaucoup d’endroit où on peut draguer librement. Il se tourna vers le serveur pour faire remplir leurs verres. Il posa ça main sur l’épaule de Dan « L’alcool coule à flots, on y trouve des belles têtes, que demander de plus ? et les belles têtes se font payer des verres par l’avocat le plus sexy de la ville ! » Il descendit sa main dans le dos de Dan avant de la retirer lorsque le serveur posa leurs verres. Il pourra faire balader ses mains où il veut un peu plus tard, tout arrive à point à qui sait attendre non ? Il ne lâchait pas Dan du regard, toujours le même sourire narquois collé à ses lèvres. Il comptait bien le ramener chez lui, peu importe le nombre de verres que ça lui coûterait tant que Dan ne finissait pas trop bourré, manquerait plus qu’il fasse un coma éthylique dans les bras de Simon.


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dan MacCready
Admin
avatar

Messages : 237
Date de naissance : 27/06/1986
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 32
Localisation : Midtown
Emploi/loisirs : Voici votre café starbuck, m'dam !
Humeur : Mange des cookies

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Mer 3 Aoû - 10:36




We don't have to dance




Dan ne cessait de jeter de rapides coups d'œil à droite et à gauche. Il y avait du monde, la boîte était grande, mais ils étaient tous les deux assis au bar, donc sûrement plus rapidement repérable. Ce qui était un problème. Pourquoi fallait-il qu'il ait croisé Simon maintenant. Il reposa une énième fois son regard sur le brun en face de lui, il le dévisagea tendit qu'il lui sortait qu'il avait l'intention de repartir avec quelqu'un. Dan n'était pas con. Il connaissait les techniques de ce dernier. Ce n'était pas la première fois qu'il lui proposait un verre avec l'intention de le mettre dans son lit. Il avait très bien compris que si ce quelqu'un ça pouvait être lui Simon serait bien satisfait. D'ailleurs, il ne savait même pas comment il devait le prendre. Bon, ok, lui non plus n'était pas contre le fait de coucher avec lui ce soir, finalement. Et parmi toutes les autres personnes du Night Club, s'était quand même vers lui que son ami s'était dirigeait. Car ça n'avait jamais était un secret pour Dan le fait que Simon couchait à droite et à gauche. Il l'avait bien compris le premier matin où il s'était réveillé dans le lit de l'avocat et qu'il lui avait sorti que ce n'était qu'un coup d'un soir. Dan ne l'avait pas pris mal, il ne s'attendait pas à bien plus non plus. Et n'en voulais pas plus. Il ne faisait en rien parti du type d'hommes qu'il fréquentait d'ordinaire. Trop riche, trop orgueilleux et snob, trop... juste trop. Dan aimait les gens simples, tout comme il l'était lui. Des gens riches de leurs histoires et leur passé, pas riche dans le porte-monnaie.

Mais à chaque fois Simon était revenu. Et s'était généralement lui qui venait à Dan. Une des rares fois où ce fut l'inverse, Simon l'avait rembarré, car trop occupé par son boulot. Bref, Dan ne savait même pas s'ils étaient tous les deux vraiment amis. Ils ne savaient pas tant de choses que ça sur l'autre, et réciproquement. S'était juste pour coucher. Ce qui était d'ailleurs la définition de leur relation. C'est juste que Dan n'était pas vraiment habitué à ça. Et même s'il aimait la compagnie de Simon, et qu'il appréciait, il faut l'avouer, finir chez lui, il savait très bien au fond de lui que ça ne continuera pas éternellement. Ou ce sera lui qui arrêtera, ou Simon finira par trouver quelqu'un d'autre.

Dan était une nouvelle fois repartie profondément dans ses pensées au point qu'il n’avait même pas remarqué Simon qui venait de rapprocher son tabouret. C'est le frisson de sentir la main de ce dernier qui le fit revenir sur terre. Les collègues du Starbuck ! Simon venait juste de franchir le périmètre de sécurité entre les deux hommes. Dan écarquilla une nouvelle fois grand ses yeux avant que Simon ne retire sa main grâce à l'intervention non-volontaire du barman qui s'en foutait complètement. Dan sourit, plus gêné qu'autre chose avant de se reculer sur son tabouret et de faire semblant de regarder autre part, verre en main. D'ailleurs, il avait pris inconsciemment le verre en main et le sirotait maintenant d'une manière crispée. Il n'avait rien dû tout écoutait de ce qu'avait pu lui dire Simon. Il n'avait même pas d'idées d'autres sujets de conversation. Il était mal. Mal que Simon n’apprécie pas sa façon de réagir. Mal que quelqu'un débarque sans prévenir.

Étrangement, l'alcool fut une bonne aide, car il finit rapidement par trouver un petit quelque chose qui permettrait peut-être à Simon d'être moins entraînant, pour le moment.

- Et.... en fait ! Je peux savoir pourquoi tu n'as pas daigné répondre à un de mes sms ? C'est pas cool de ne donner aucune nouvelle.


Aucun, il n'y avait sûrement aucune finesse dans son changement de sujet. Simon allait peut-être comprendre qu'il n'avait rien suivi. Mais il s'en moquait. Il voulait juste gagner du temps.



love.disaster

_________________
I can't stop this feeling deep inside on me. Boy, you just don't realize what you do to me when you hold me, in your arms so tight, you let me know everything's all right ! ©️endlesslove.
I'm hooked on a feeling I'm high on believing That you're in love with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Caldwell
Habitant d'Atlanta
avatar

Messages : 207
Date de naissance : 13/08/1981
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 37
Humeur : Shut up and sleep with me ♫♪...oh that's not the chords? okay...

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Mer 3 Aoû - 18:17




We don't have to dance

You're never gonna get it I'm a hazard to myself I'll break it to you easy This is hell, this is hell You're looking and whispering you think I'm someone else This is hell, yes Literal hell


Ce soir Dan était vraiment perdu, il semblait presque stresser à regarder dans la foule toute les cinq seconde, ignorant en grande partie ce que disait Simon. On aurait dit un mec qui vérifie que y’a personne derrière lui prêt à lui trancher la gorge. C’était presque frustrant pour Simon, il pourrait se concentrer sur lui quand même, ce n’est pas tous les jours qu’on a un mec au physique taillé par les dieux –bon okay là il exagère, mais quand même- assis à ses côtés. «Et.... en fait ! Je peux savoir pourquoi tu n'as pas daigné répondre à un de mes sms ? C'est pas cool de ne donner aucune nouvelle. » Il est obligé de poser ce genre de questions, alors qu’il sait qu’il ne veut pas entendre la réponse. Personne n’a envie d’entendre qu’ils ont été ignorés exprès. Il soupira et regarda Dan un peu blasé « est-ce que tu es sûr de vouloir connaître la réponse, surtout, que je suis sûr que tu la connaît déjà ! » Il s’attend à quoi ? Un gentil "j’ai perdu mon téléphone !" ? Ou "Oh tu sais j’ai été tellement occupé avec telle affaire, que je n’ai pas eu une seconde pour faire autre chose que bosser" ? Non mais franchement, c’est une question stupide. Il n’a pas envie de blesser Dan, loin de là, sinon il ne pourra pas le ramener chez lui ce soir, mais soyons honnête, il avait juste la flemme de répondre. Il avait autre chose à faire que de s’occuper du mec qui lui sert de plan cul.

« Dis-moi, t’as peur d’un truc, t’arrêtes pas de te retourner, de zyeuter la foule comme un grand stressé ! T’as peur qu’on te voit avec moi ? Ou t’as peur qu’on me vole ? » il finit sa phrase sur le ton de la rigolade, mais il commençait sérieusement à envisager cette option parce qu’il était loin de comprendre ce qu’il arrivait à Dan, il n’a jamais agi de façon aussi étrange en présence de Simon avant ce soir. « Parce que tu sais, à la limite, on pourrait quitter les lieux, allé ailleurs ! » Il savait très bien ou le « ailleurs » allait les mener, la soirée était encore jeune, mais Simon n’est pas du genre à tourner autour du pot, encore faut-il que Dan accepte. Il espère bien que le brun ne va pas lui dire à la fin de la soirée qu’il rentre chez lui sans rien de plus, Simon ne veut pas perdre son temps, pas ce soir. Il est trop content d’avoir gagné son affaire, il veut fêter ça, et quoi de mieux pour ça qu’une partie de jambe en l’air ? Il avait eu en arrivant ici de se faire raccompagner par une femme, mais finalement Dan, ce n’était pas si mal, bien au contraire. En même temps, la blonde de tout à l’heure à qui il parlait, il l’aurait bien vue finir dans son lit, il se retourna d’ailleurs pour voir si elle était encore là, ou encore et toujours, mais elle parlait et riait avec un autre mec, ouais, il avait définitivement perdu cette cible. Tant pis, de toute façon Dan et probablement mieux. Il se reconcentra de nouveau vers ce dernier d’ailleurs, il n’a pas que ça à faire de s’inquiéter pour ses cibles perdues


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dan MacCready
Admin
avatar

Messages : 237
Date de naissance : 27/06/1986
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 32
Localisation : Midtown
Emploi/loisirs : Voici votre café starbuck, m'dam !
Humeur : Mange des cookies

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Ven 5 Aoû - 15:20




We don't have to dance




La réponse que lui donna Simon n'était guère étonnante. Bien sûr qu'il savait qu'en dehors de certaines occasions il s'en foutait complètement de lui. Il le savait même le moment où il avait envoyé ses sms. Mais Dan était du genre à essayer, bien que là il ne sache même pas pourquoi. Il était évident que Simon ne voulait pas en connaître plus sur lui. Puis vu la stature du personnage que Dan avait en face de lui, et son tempérament, il était certain que le caractère espiègle et excentrique du brun n'allait pas coller avec. Ils n'allaient pas ensemble. Pas vraiment. Dan pouvait dire merci à son physique parce que s'était peut-être bien la seule chose qui attirait l'avocat. Le physique, le matériel, l'argent, voilà tout. Quelle personne superficielle. Dan soupira avant de boire son verre.

« Dis-moi, t’as peur d’un truc, t’arrêtes pas de te retourner, de zyeuter la foule comme un grand stressé ! T’as peur qu’on te voit avec moi ? Ou t’as peur qu’on me vole ? »

Et il faillit tout recracher s'il ne s'en était pas retenu. Il toussa légèrement et fit mine que s'était à cause du goût en fusillant du regard le verre de whisky-coca.

« Parce que tu sais, à la limite, on pourrait quitter les lieux, allé ailleurs ! »

Oui ! Mais non ! Dan était fatigué. Dan était stressé. Dan était blasé. Et maintenant, il commençait même à avoir mal à la tête. Alors a part s'il vidait entièrement une bouteille de whisky à lui tout seul, il n'allait pas se faire avoir aussi facilement. C'est qu'en y réfléchissant bien, il en avait peut-être assez d'être le mouchoir de rechange. Aux plus loin que remontaient ses souvenirs, à chaque fois qu'il avait été avec Simon, il finissait dans son lit. Et bien peut-être que cette fois-ci ce serait différent, histoire de changer. Il allait le garder avec lui. Mais il allait l'obliger à parler ! De lui. De rien. Qu'importe. Mais faire ce que visiblement Simon ne voulait pas. Et ce n'était pas grave que leurs avis ne collent pas. Dan voulait en connaître plus. Savoir s'il avait effectivement raison sur le personnage. Savoir si Simon en valait vraiment le coup. Et tant pis s'il faisait ça aujourd'hui, même si ce n'était pas les bonnes circonstances.  Parce qu'après tout s'était une journée pourrie ! Alors s'il devait mettre fin à une relation de la sorte, il le ferait. Histoire que sa journée soit encore plus pourrie. Et c'était mieux maintenant, avant que Dan ne s’habitue trop à le voir, ou même pire, s'attache à lui. Bien que ça reste dur à croire.

Il prit une expression sceptique avant de poser son verre qui n'était pas encore vide. Il recula son tabouret avant de sourire, l'air de rien.

- C'est juste... tu sais... comme je te l'ai dit, je ne suis pas habitué à ce genre d'endroit alors je reste plutôt... impressionné par la foule et le type de personne qu'on y trouve. Puis la musique... Disons que le Dan n'est pas dans son lieu de vie naturel, du coup, il est un peu perdu !

Dit-il tout en rigolant. Puis jeta de nouveau un regard à la foule, mais de manière moins stressé et moins louche. Toujours aucun signe de ses autres collègues. Peut-être qu'ils étaient déjà partis. Mais il n'y croyait pas trop. Après, toute la lumière n'était pas suffisamment forte pour qu'il puisse bien voir.



love.disaster

_________________
I can't stop this feeling deep inside on me. Boy, you just don't realize what you do to me when you hold me, in your arms so tight, you let me know everything's all right ! ©️endlesslove.
I'm hooked on a feeling I'm high on believing That you're in love with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Caldwell
Habitant d'Atlanta
avatar

Messages : 207
Date de naissance : 13/08/1981
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 37
Humeur : Shut up and sleep with me ♫♪...oh that's not the chords? okay...

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Mar 9 Aoû - 19:33




We don't have to dance




Simon avait tenté, après avoir vu Dan agir comme un tôlard qui fuit les flics, toujours à jeter un œil derrière lui, de quitter le night-club. «C'est juste... tu sais... comme je te l'ai dit, je ne suis pas habitué à ce genre d'endroit alors je reste plutôt... impressionné par la foule et le type de personne qu'on y trouve. Puis la musique... Disons que le Dan n'est pas dans son lieu de vie naturel, du coup, il est un peu perdu ! » Il eut un bref rire, pas super content de la réponse de son compagnon de beuverie. Il aimait boire, sentir l’alcool lui brûler la gorge, mais s’il pouvait accélérer les choses et ramener quelqu’un chez lui, c’était encore mieux. Il a autre chose à faire que de parler de la pluie et du beau temps avec quelqu’un, surtout quand ce quelqu’un est entre autre le gars qu’il saute quand il n’a personne d’autre, ça sonne cru et un peu connard, mais bon, c’est vrai. Dan n’était pas stupide, il le savait, enfin du moins, Simon le pense. Très bien, il jouerait le jeu, pas bien longtemps, mais quand même. Si jamais tout ça ne menait à rien, il ne voulait pas avoir à se trouver un mec, ou une femme d’ailleurs, restée en plan pour dieu sait quelle raison, en fin de soirée, ceux qui restent sont rarement des dix, et il n’a pas envie de se réveillé auprès d’un deux collant. On a vu plus sympathique comme pensées, mais c’est Simon, quand on en vient à ce qu’il se passe sous les draps, il est comme ça. On dirait qu’il est matérialiste, superficiel, mais jusqu’à preuve du contraire, ça lui réussit bien, bon il faut l’avouer, il est nait dans la bonne famille aussi.

Il imita Dan en se reculant, son verre à la main, buvant une gorgée avant de répondre « ça se voit! Mais dit moi, c’est quoi l’environnement naturel du Dan ? C’est une espèce sur laquelle on ne travaille pas au lycée, ou du moins pas dans mes souvenir ! » Honnêtement, il s’en fichait pas mal, mais bon, puisqu’apparemment le papotage était de rigueur, autant blaguer un peu au passage ! Il n’était pas entre quatre mur, cravate nouée comme il faut, costume bien placé, le sérieux de rigueur, pour convaincre quelqu’un de signer un contrat lui faisant perdre beaucoup d’argent, mais lui évitant le tribunal, et faisant gagner beaucoup d’argent à Simon. C’est à un autre jeu qu’il joue là, un jeu auquel il est tout aussi bon. La séduction est un jeu pour lui, et il perd rarement. Dan est à la fois son opposant, et dans le cas où il gagnerait, son prix. Ça peut paraître horrible de penser comme ça, mais c’est toujours mieux que ceux qui pensent draguer autour d’un dîner, cherchant l’amour, ça fonctionne moins bien. Ces gens-là sont juste des fous, ils vivent dans le rêve constant du grand amour, mais cette choses n’existe pas. Il l’a connu, l’amour, ouais, c’te truc là ça te donne des ailes, juste pour te les retirer en plein vol et te laisser salement t’écraser au sol. Pas question qu’il recommence. Il a compris la leçon, ça lui suffit.


love.disaster

_________________
I'm not a perfect person
I've found a reason for me To change who I used to be A reason to start over new and the reason is you ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dan MacCready
Admin
avatar

Messages : 237
Date de naissance : 27/06/1986
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 32
Localisation : Midtown
Emploi/loisirs : Voici votre café starbuck, m'dam !
Humeur : Mange des cookies

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Jeu 11 Aoû - 21:25




We don't have to dance




Finalement, il reprit son verre pour le finir. Il constata que sa technique avait marché, car Simon s'était reculé, à son tour. Au moins, le périmètre n'était plus franchi. Et Dan pouvait reprendre un peu de son calme. Ce qui l'étonnait surtout, c'est Simon qui ne montrait aucun signe d'agacement bien distinct. Avec sa tentative de tout à l'heure, il était clair que son interlocuteur n'avait pas envis d'y aller par quatre-chemins. Le fait qu'il avait calmé ses ardeurs en s'écartant était une grande première. Mais Simon n'en avait exprimé aucun reproche, que ce soit oral ou physique. Et il n'était pas non plus parti voir ailleurs. C'est peut-être ça qui avait convaincu le serveur qu'il aurait une chance de tourner le reste de la soirée à son avantage.

« ça se voit! Mais dit moi, c’est quoi l’environnement naturel du Dan ? C’est une espèce sur laquelle on ne travaille pas au lycée, ou du moins pas dans mes souvenir ! »

Voilà que Simon rajoutait même une touche d'humour, à moins que ce soit de l'ironie. Dan fit mine de sourire avant de se retourner vers le barman et de réclamer un autre verre. Ce n'était pas vraiment une bonne idée d’enchaîner les boissons, déjà qu'il était naturellement fatigué par la journée, mais ça lui donnait un petit coup de pouce non-négociable. Après tout s'il n'avait pas déjà bu deux verres, il serait sûrement parti en courant lorsque Simon se serrait rapproché. Dan gérait vraiment mal le stresse.  Et généralement pour s’échapper de ce sentiment d'inconfort, il arrivait toujours à sortir quelques bêtises pas forcément faites pour amuser la galerie. L'humour était sa barrière de protection. Une protection dont il n'hésitait pas à abuser.

- Ce qui m'intéresse, moi, c'est quel genre d'espèce est le Simon. Un animal rôdeur ? Un carnivore ? Ou un lion qui attend sur son trône que ses proies lui tombent dans la gueule ? Une chose est sur, c'est qu'il n'est pas en voie d’extinction !

Ok, il avait pas mal  baigné ses mots dans du sarcasme. Peut-être même un peu trop. Il ne voulait pas non plus envie de le faire fuir. Il récupéra son verre maintenant plein et en bus une gorgée à nouveau. Avant de se reprendre, sourire aux lèvres.

- Je plaisante bien sûr ! Mais je suppose que dans un boulot, ou même dans une vie, comme la tienne, il faut être un bon traqueur.  Les bonnes affaires n'arrivent pas toutes seules.

Est-ce que l'idée qu'il avait eue quelques minutes plus tôt était véritablement bonne, surtout avec un verre supplémentaire ? Il le fallait bien. Il regardait Simon droit dans les yeux, l'air le plus détendu possible. Son bras étant accoudé au bar, et son autre main tenant audacieusement le verre de whisky devant ses lèvres. Et pour une fois, son regard n'avait pas quitté l'avocat pour observer la foule avec inquiétude.


love.disaster

_________________
I can't stop this feeling deep inside on me. Boy, you just don't realize what you do to me when you hold me, in your arms so tight, you let me know everything's all right ! ©️endlesslove.
I'm hooked on a feeling I'm high on believing That you're in love with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Caldwell
Habitant d'Atlanta
avatar

Messages : 207
Date de naissance : 13/08/1981
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 37
Humeur : Shut up and sleep with me ♫♪...oh that's not the chords? okay...

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Jeu 11 Aoû - 21:51




We don't have to dance




Il voulait bien bavarder avec Dan, un peu, pas trop longtemps, s’il avait été du genre bavard, c’est au salon de thé, ou au club de bingo avec les gens du troisième âge qu’il serait allé ! Pas au Night club ! Sinon, il allait vite être saoulé ! Dan repris un autre verre, et Simon suivit. Parler, okay, mais pas sans une bonne dose d’alcool, il lui faut au moins ça ! «Ce qui m'intéresse, moi, c'est quel genre d'espèce est le Simon. Un animal rôdeur ? Un carnivore ? Ou un lion qui attend sur son trône que ses proies lui tombent dans la gueule ? Une chose est sur, c'est qu'il n'est pas en voie d’extinction !» Oh là non ! Il n’aimait pas ça du tout ! Il serra la mâchoire. Parler okay, mais si le sujet de conversation pouvait être autre chose que lui, franchement, ça lui faciliterait la vie ! Il déteste ce genre de situation, d’abord on se met à se parler de l’un et de l’autre, et après y’en a un qui se met à avoir des sentiments. Et ça, le Simon, il n’en veut pas ! Ce genre de truc ça reste loin de lui. Ça le faisait chier quand même de se dire que peut-être il allait devoir mettre fin à cette histoire avec Dan, avant que ça ne se barre en cacahuète. « Je plaisante bien sûr ! Mais je suppose que dans un boulot, ou même dans une vie, comme la tienne, il faut être un bon traqueur.  Les bonnes affaires n'arrivent pas toutes seules. » Dan ne le quittait pas des yeux. Et merde, il voulait vraiment savoir. Mais putain ! C’est qu’un plan cul ! A quoi bon s’intéresser à l’autre ça sert à rien !

Il attrapa vite son verre, en prenant une bonne gorgée. Il n’aimait pas la tournure que prenait sa soirée, loin de là ! Il força un sourire, tout en cherchant une échappatoire, mais à part lui sortir qu’il devait partir en urgence parce que sa loutre était malade, il n’avait pas d’autres idées, sauf s’il se barrait tout simplement. Ça ne se faisait pas, c‘est vrai, mais quand il n’y a pas d’autre choix, il faut bien faire comme ça. En même temps, Dan était au courant du genre de mec qu’était Simon, alors peut-être qu’il était juste un peu stupide et qu’il voulait parler ? Bon, Simon allait la tenter, il lui restera la technique de la franchise au pire. « Être un chasseur, ça s’apprend, c’est comme tout, les bonnes affaires, il faut juste savoir où aller les chercher, et comment se battre pour les avoir ! » Cette phrase marchait aussi bin pour ses coups d’un soir que pour ses affaires judiciaires c’est magique. « Mais dis-moi, pourquoi me faire passer un interrogatoire maintenant, je ne suis pas bien difficile à cerner pourtant » Il sourit, priant pour que Dan comprenne que non, il ne voulait pas parler, oui, il voulait juste baiser. C’est pourtant pas compliqué à comprendre si ? Dan le sais mieux que quiconque, ou presque, c’est bien connu que c’est un coureur de jupons, du moins chez ses proches, et chez ceux qui se sont retrouvés dans son lit. Les seuls à qui il évite de le montrer ouvertement, c’est ceux qu’il prévoit de ramener chez lui pour la nuit, en gros, leurs ignorance ne dure pas bien longtemps. Et avec eux, il papote un peu, il les écoute parler jusqu’à ce que ce soit dans la poche, et après il les oublie. C’est simple, c’est sans attache, et bref, sans problèmes. Alors pourquoi Dan tient tant que ça à lui faire passer un interrogatoire. Ça n’est que le début, et Simon espère franchement, que c’est aussi la fin.

love.disaster

_________________
I'm not a perfect person
I've found a reason for me To change who I used to be A reason to start over new and the reason is you ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dan MacCready
Admin
avatar

Messages : 237
Date de naissance : 27/06/1986
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 32
Localisation : Midtown
Emploi/loisirs : Voici votre café starbuck, m'dam !
Humeur : Mange des cookies

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Sam 13 Aoû - 11:35




We don't have to dance




Dan enchaînait les verres. Il en était déjà à son troisième, quatrième ou cinquième ? Il n'avait pas vraiment compté. De toute manière, ce n'était pas lui qui payait. Et il fallait bien qu'il noie son stress dans quelque chose ! Parce que là ça ne venait plus de ses collègues présents ou pas dans la salle, mais de Simon lui-même. Non, ça n'avait pas été une bonne idée. Mais qu'est-ce qui lui avait pris ? Discuter autour d'un verre ? N'importe quoi ! Dan n'était pas con, il savait que ça ne plaisait pas à l'avocat. D'ordinaire Simon l’appelait ou lui envoyer un message. Dan, s'il avait le temps, et souvent, c'était le cas, venait au point de rendez-vous. Et ça s’enchaînait très vite dans le lit de l'un ou l'autre. Ils ne se parlaient jamais, ou alors très rarement. Alors oui, l'obligeait à le faire, à en apprendre un peu plus sur lui s'était marrant. Histoire de le taquiner, de le titiller. Ça fonctionnait. Dan avait peut-être quelques verres derrière lui, mais il arrivait encore à voir que son petit stratagème faisait son effet. Sauf qu'il était possible que le dernier whisky qu'il ait bu lui redonna un peu plus la vue. N'était-il pas juste en train de faire n'importe quoi ?

« Être un chasseur, ça s’apprend, c’est comme tout, les bonnes affaires, il faut juste savoir où aller les chercher, et comment se battre pour les avoir ! »

Il inspira un grand coup, essayant de paraître le plus détendu possible. Ça, il n'en doutait pas, de la part de Simon. Il n'avait pas pensé à une autre réponse qu'une de ce genre-là. Après tout, c'était exactement la nature qu'il avait vue en lui. Dan sourit, buvant une énième gorgée, plongeant un regard habile dans celui de son partenaire.

- Et je fais partie des dites ''bonnes affaires'' ?

Oui aurait mieux fait de partir la première fois que Simon le lui avait proposé, surtout si c'était pour sortir une chose pareille après. Ce n'est plus maintenant qu'il allait partir en courant.  Il reposa son verre et passa sa main sur son front. La musique dans la boîte commençait à s'accélérer. La foule recouvrait maintenant toute la piste de danse et impossible de reconnaître quoi que ce soit dans ce tas de mouvements. En relevant son regard tout en se redressant sur son assise, Dan avait pu remarquer à même pas deux tabourets d'eux un couple qui s'embrassait à cœur joie. La femme, posée sur les genoux de l'homme, n’hésitait pas à dévorer le cou de son conjoint/amant/coup d'un soir. Dan inspira pour se reconcentrer sur Simon qui avait très vite continué dans la conversation.

« Mais dis-moi, pourquoi me faire passer un interrogatoire maintenant, je ne suis pas bien difficile à cerner pourtant »

Dan étira légèrement ses bras pour détendre ses muscles un peu trop tendus. Il fit mine de rire à la remarque de Simon, en prenant en main son verre, puis le reposant de manière simultanée, et, cela ainsi de suite. Il afficha un air innocent pour répondre.

- Un interrogatoire ? Pour simplement deux questions ? Excuse-moi de vouloir papoter un peu avant de me faire sauter. Pour une fois que ce ''rendez-vous'' était complètement improvisé, je me disais que je pouvais en profiter. Après tout je ne sais rien de Simon Caldwell.

À ce stade, il valait mieux être direct. De toute façon Simon avait dû voir dans son jeu, bien que ça n'en soit pas un. De sa dernière phrase, il était clair qu'il ne voulait pas papoter.  Et après ce qu'il venait de lui répondre, Dan ne voyait pas beaucoup de possibilités s’offrir. Soit Simon l'envoyait paître ou se barrait carrément, soit il lui montrait clairement ce qu'il lui faisait comprendre depuis tout à l'heure, soit il restait docile et ils continuaient de parler... mais Dan n'y croyait plus trop. Dans les deux premiers cas il ne savait pas si c'est ce qu'il voulait. Bordel, c'était sa faute aussi. Il savait qu'il tenait mal l'alcool et ne disait que des conneries lorsqu'il avait bu. Et l'odeur du whisky, la pression apportée par le rythme de la musique, les mouvements incessants de ceux qui danser, et le couple juste à côté n'étaient pas pour aider.
Mais il n'était pas non plus à court d'idées. Il commençait à faire du repérage, cherchant des yeux la porte des toilettes pour hommes. Si ça tournait au vinaigre, il y aurait moyen de s'éclipser là-bas. Déjà pour retrouver un peu de calme, même si c'était un bien grand mot dans ce genre de circonstance. Mais aussi, car au pire du pire des cas, il pourrait en profitait pour ne pas revenir. Ou faire mine d'avoir beaucoup trop bu. Sauf qu'il ne fallait pas se mentir, il aurait pu le faire depuis longtemps si au fond il n'avait pas envie de finir sa nuit dans les bras du beau ténébreux qui lui tenait compagnie.  

love.disaster

_________________
I can't stop this feeling deep inside on me. Boy, you just don't realize what you do to me when you hold me, in your arms so tight, you let me know everything's all right ! ©️endlesslove.
I'm hooked on a feeling I'm high on believing That you're in love with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Caldwell
Habitant d'Atlanta
avatar

Messages : 207
Date de naissance : 13/08/1981
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 37
Humeur : Shut up and sleep with me ♫♪...oh that's not the chords? okay...

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Sam 13 Aoû - 21:14




We don't have to dance




Cette discussion ne sentait pas bon du tout, Simon n’aimait pas ça, il avait peur que ce soit le genre de truc qui nécessite de mettre un terme au type de relation que les deux ont. Pourtant, il avait décidé de jouer le jeu. pourquoi ? Honnêtement, même lui n’en savait rien ! « Et je fais partie des dites ''bonnes affaires'' ?» Même si il refusera toujours de l’admettre à voix haute, oui, il était largement l’une des meilleures affaires qu’il ait eues. Simple, sans trop de prises de tête –si on oublie le moment de bavardage comme celui-ci- sans sentiment. Il ne fit rein de plus que sourire en reprenant une gorgée de son verre. Il tenta discrètement de faire remarquer que les questions, ce n’était pas son grand amour, il préfère les poser plutôt que de se les voir posées, c’est pour ça qu’il aime être de son coté en cour de justice, il a la main, et personne ne lui pose de questions à lui. «Un interrogatoire ? Pour simplement deux questions ? Excuse-moi de vouloir papoter un peu avant de me faire sauter. Pour une fois que ce ''rendez-vous'' était complètement improvisé, je me disais que je pouvais en profiter. Après tout je ne sais rien de Simon Caldwell.» Deux questions de trop. Il bloqua un peu sur les paroles de Dan, il ne l’avait jamais vu être aussi direct. C’est l’alcool qui le rend comme ça ? Il était en train de batailler contre lui-même, une partie de lui voulait s’enfuir, et ne plus voir Dan pour un petit moment, tandis que l’autre voulait rester, et était même assez encline à parler avec Dan, et il ne savait pas vraiment pourquoi. Parler, depuis quand Simon Caldwell faisait ça avec ses plans cul ?

Il soupira un peu, pas franchement sûr de lui. « Très bien ! Parlons. Tu veux savoir quoi exactement ? Je suis prêt à répondre à tes questions ! » Dit-il en levant son verre avant de le boire cul sec et d’en redemander un. Cette fois-ci il réclama un Tom Collins, ça changeait, et quitte à passer la soirée à parler, autant profiter de tous les genres d’alcool que le night-club avait à proposer. Être sobre n’était pas une option pour répondre à des questions. Il préfère que ses plans cul ne le connaissent pas, la conversation, ça offre des portes d’entrées au cœur. Ça permet aux gens de percer la coquille que Simon s’est soigneusement créée aux fils des onze dernières années depuis que cette fille l’a abandonné. Il est loin d’aimer donner du pouvoir aux autres, il préfère avoir la main en toutes circonstances, notamment avec les gens avec qui il couche. C’est jamais bon de donner du pouvoir à ses gens-là, ça finit rarement bien, il le sait, s’il y a trop de sentiments, même de légers sentiments, ça finit toujours par exploser. Toujours ! Il avait peur de vite regretter sa décision, il appréciait coucher avec Dan, il ne voulait pas que ça s’arrête, il savait que ça ne durerait pas indéfiniment, mais pour le moment il ne voulait pas y mettre un terme.

love.disaster

_________________
I'm not a perfect person
I've found a reason for me To change who I used to be A reason to start over new and the reason is you ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dan MacCready
Admin
avatar

Messages : 237
Date de naissance : 27/06/1986
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 32
Localisation : Midtown
Emploi/loisirs : Voici votre café starbuck, m'dam !
Humeur : Mange des cookies

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Ven 26 Aoû - 12:24




We don't have to dance




Il l'avait décidé, il valait mieux qu'il en arrête la avec les verres. S'était comme s'il avait un début de migraine, un bourdonnement au fond de lui. La musique des lieux lui faisait mal au crâne, les gens qui bougeaient dans tous les sens n'arrangeaient rien, et puis Simon...
ça faisait combien de temps qu'il n'avait pas autant bu comme ça ? S'il réfléchissait bien la dernière fois s'était chez des amis, lors d'une soirée pour fêter l'augmentation que l'un d'entre eux avait eu. Il n'avait pas fait attention, en même temps, il n'avait pas eu de quoi. Enfin, cette dernière fois en question, il avait vraiment bu au point de se souvenir de rien. Et ce n'est pas le genre de trucs qui arrivaient souvent à Dan. Il se présente plutôt comme un homme sage, et puis il avait 30 ans maintenant, il avait de quoi l'être. Non pas qu'il ne s'était jamais amusé, il y avait bien une époque où il se faisait facilement embarquer, sauf que bon, ce n'était pas une très bonne 'époque', ni à prendre comme exemple non plus.
Alors il se sentait mal, même si en réalité, ce n'était pas le mot exact, mais plus l’impression qu'il avait. Car ce mal n'était pas si désagréable. Il avait chaud, et puis, il ne stressait plus comme il l'était  y a quelques minutes. Il se sentait presque plus confiant, confiant de tenir la conversation avec Simon. Parce que ce dernier n'avait pas du tout réagi comme il s'y était attendu. Dan avait été cash, directe, le genre de truc qui ne sort pas habituellement de sa bouche. Mais là, il s'en foutait, car de toute façon, il savait que c'était ainsi que son compère voyait les choses, alors pourquoi jouer avec les mots ? Le serveur avait pensé en priorité que Simon le prendrait mal. Qu'il constaterait que ce 'rendez-vous' n'était pas prévu comme tous les autres et que par cela, il ne l'amènerait pas dans son lit après. N'ayant pas ce qu'il souhaitait au final, c'était en toute logique qu'il prendrait la porte. La deuxième possibilité était qu'il fasse tout l'inverse. Qu'il l'embrasse, se rapproche, qu'importe. Et au final Dan aurait tout simplement craqué, il le savait. Il l'avait supposé si jamais Simon était vraiment déterminé à le mettre dans son lit. Mais la troisième option, là, il n'y avait pas cru. Et pourtant, c'était visiblement celle qu'avait choisie le brun.

« Très bien ! Parlons. Tu veux savoir quoi exactement ? Je suis prêt à répondre à tes questions ! »

Et ça l'avait surpris. Oui Dan avait bien plusieurs verres dans le nez, il était étonnamment conscient, à moins que ce soit normal ? Comme dit avant, il n'avait pas l'habitude, il ne savait pas trop. Ce qu'il savait par contre, c'est que les mots de Simon lui extirpèrent un large sourire. Peut-être même trop large. Et il ne se posa même pas la question du pourquoi ces mots. Après tout, ça ne ressemblait vraiment pas au caractère ordinaire de l'avocat. Et ça ne pouvait pas être dû à l'alcool pour lui aussi. S'il était un habitué des lieux alors il devait être un habitué d’accumuler les boissons. Tiens, justement l'avocat était en train d'en redemander une. Et Dan s'étonna en sortant à voix haute au barman qu'il voulait la même chose. Ne s'était-il pas dit, il y a 30 secondes, qu'il arrêterait ? Bon, rien ne l'obligeait à le boire, ce verre. Peut-être voulait-il prouver à Simon qu'il tenait lui aussi l'alcool et qu'il était encore largement capable d'en cumuler de nouvelles. En tout cas, il se mit à réfléchir. L’occasion était trop belle, il ne voulait pas passer à côté. Que pouvait-il bien lui demander après tout ? Il y avait tellement de choses qu'il ne connaissait pas de Simon. En fait, il évaluait beaucoup facilement des courbes de son corps aux formes de ces fesses que ses propres intérêts et passions dans la vie, alors que dans une certaine normalité ça devait être l'inverse.  Tiens, justement, voilà de quoi remettre la normalité à sa place... Façon de parler.

- Eh bien, si c'est si gentiment dit ! Pourquoi ne pas commencer par ce qu'on demande aux gens en général lorsqu'on fait leurs connaissances ? Lors de notre première rencontre, tu m'as posé pas mal de questions au point que tu me connais mieux que moi, je ne te connais ! Alors je ferais de même ! Tu fais quoi dans ta vie ? Je parle pas de ton boulot, mais de tes passions ? Tu aimes quoi, à part toi-même ?

Il ne pouvait pas s’empêcher de finir par une petite pique. Il n'y a bien qu'avec Simon qu'il faisait ça. Comme si ça l'amusait de le taquiner, et là, l'alcool n'y était pour rien. D'ailleurs, Dan finit sa phrase par un rire. Juste parce qu'il avait envie de rire de ce qu'il venait de dire. Oh non finalement, il se sentait bien. Il en avait oublié son repérage d'avant, et p'tête même la raison du pourquoi il était là.

love.disaster

_________________
I can't stop this feeling deep inside on me. Boy, you just don't realize what you do to me when you hold me, in your arms so tight, you let me know everything's all right ! ©️endlesslove.
I'm hooked on a feeling I'm high on believing That you're in love with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Caldwell
Habitant d'Atlanta
avatar

Messages : 207
Date de naissance : 13/08/1981
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 37
Humeur : Shut up and sleep with me ♫♪...oh that's not the chords? okay...

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Ven 26 Aoû - 16:24




We don't have to dance




Vous connaissez Vice Versa, le film d’animation ? Ben chez Simon, Fear et Disgust sont actuellement aux commandes, prêt à appuyer sur le bouton d’alerte rouge. Sérieusement qu’est-ce qu’il lui a pris d’accepter de parler ? Pourquoi il a fait ça ! Ce n’est pas pour rien qu’il ne parle pas, ou rarement de lui, surtout à ses plan cul ! C’est totalement ce qu’il ne faut pas faire ! C’est le meilleur moyen de foutre en l’air une affaire qui roule. Et lui comme un con il a accepté, bon, il faut dire ce qui est, sa Target est partie avec quelqu’un d’autre, et il a vraiment la flemme de chercher, Dan est sa seule option, il faut juste qu’il trouve un moyen de finir rapidement cette conversation, et dans son lit ! «Eh bien, si c'est si gentiment dit ! Pourquoi ne pas commencer par ce qu'on demande aux gens en général lorsqu'on fait leurs connaissances ? Lors de notre première rencontre, tu m'as posé pas mal de questions au point que tu me connais mieux que moi, je ne te connais ! Alors je ferais de même ! Tu fais quoi dans ta vie ? Je parle pas de ton boulot, mais de tes passions ? Tu aimes quoi, à part toi-même ?» Il eut un léger rire, il n’était pas narcissique à ce point le Simon. Ce qu’il aime faire ? Baiser ? Ça marche comme réponse ? Ce n’est pas trop cru ? Parce que c’est ce qu’il devrait répondre. Bien évidemment, il n’y a pas que ça, mais c’est l’une de ses activités principale en dehors du boulot ! « Ramener des inconnus dans mon lit ! C’est une de mes activités principales, des fois y’en a qui revienne ! » Il sourit à Dan, sa façon de le dire était déjà moins cru. « Et Sinon, je répare des vielles voitures, ou moto ! En ce moment je bosse sur un petit bijou, une Rolls-Royce de 14 ! » Il aurait pu épiloguer comme ça pendant un certain temps, parler de la carrosserie, et de sa peinture qu’il est grand temps de refaire, de son moteur, six cylindre, une des voitures le plus puissante de l’époque, ouais, il aurait pu en parler longtemps de sa silver-ghost, c’était une belle acquisition qu’il avait fait là, la remettre en état n’était pas simple, mais il n’abandonnait pas, Il est allé jusqu’en Angleterre pour récupérer une pièce de moteur.

Il ne faisait pas grand-chose en dehors de son boulot, il faut dire aussi qu’il bosse tout le temps, il ne s’arrête jamais ou presque. « Et toi en dehors de ton boulot ? Tu fais quoi ? T’aimes pas les night-clubs… t’es plus du genre ciné au calme ? » Vas-y Simon ! Enfonces toi ! Il fallait qu’il pose la même question en retour ? Mais putain, en plus, il s’en fiche ! Bon, au moins, Si c’est sur Dan qu’il se concentre, ça veut dire que ce n’est plus à lui de se dévoiler. A part sa famille, son meilleur ami, sa secrétaire, Il n’y a pas masse de gens qui le connaissent ne serait-ce qu’un peu. Un psy dirait que c’est un mécanisme de défense, et il répondrait que c’est exactement ça ! Il a donné suffisamment de pouvoir à des personnes à qui il n’aurait pas dû, il a été suffisamment blessé ! Et la chute a été suffisamment rude pour qu’il retienne la leçon la première fois, ce n’est pas la peine de recommencer ! Maintenant, si les gens veulent le détruire, ils feront avec ce qu’ils ont, en d’autres termes, pas grand-chose. Enfin, il n’allait pas se mettre à penser à ça, pas maintenant, et plus jamais, si ça pouvait rester en dehors de sa ligne de pensée, ça l’arrangerait pas mal, il n’aime pas se souvenir de cette période à Harvard, une mauvaise passe comme dirait l’autre. Enfin bref, avec tout ça, il ne s’était même pas rendu compte qu’il avait descendu son verre, il en était à combien là déjà ? Il fallait qu’il arrête où il allait dépasser la limite qu’il s’est fixée. Il commanda une bière, un pas trop alcoolisée, que ça ne fasse pas trop de ravage. Il se retourna vers Dan « Bouge pas j’reviens ! » il se dégagea de sa chaise pour aller jusqu’aux toilettes, un tour au pipi-room s’imposait, ça évacuerait ce qu’il a bu, ça faisait de la place. Il détestait les toilettes publique surtout celles des bars, elles sont souvent dégueulasse, presque autant que celles des films d’horreur !

Il se dépêcha de finir se lavant les mains et refusant après coup de toucher quoi que ce soit, heureusement pour lui quelqu’un entrait et lui tint la porte, et hop là ! Pas besoin de toucher à la poignée dégueulasse. En revenant il vu quelqu’un aux côtés de Dan. Sérieusement ? Ce soir Dan est une propriété privée ! Il a laissé passer sa première cible pour lui, il ne va pas le laisser partir, il veut qu’il finisse dans son lit merde ! Il veut le sauter ! Déjà qu’il doit lui taper la discute ça le saoule suffisamment, mais alors si quelqu’un lui pique sa cible, ça pas le faire ! Qu’est-ce qu’il faut qu’il fasse ? Qu’il lui pisse dessus ? Fallait prévenir avant qu’il aille se vider merde ! Il s’approcha en reprenant sa place sortant un joli sourire ça l’inconnu « Salut ! Un des collègues de Dan je présume ? » Y a intérêt ! Parce qu’il n’avait pas envie de se battre ! Mais il e ferait ! Putain ! Mais il voulait juste sa douce victoire en sautant quelqu’un ! LAISSEZ LE BAISER MERDE ! Ce n’est pas trop demander si ?

love.disaster

_________________
I'm not a perfect person
I've found a reason for me To change who I used to be A reason to start over new and the reason is you ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dan MacCready
Admin
avatar

Messages : 237
Date de naissance : 27/06/1986
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 32
Localisation : Midtown
Emploi/loisirs : Voici votre café starbuck, m'dam !
Humeur : Mange des cookies

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Dim 28 Aoû - 9:46




We don't have to dance




Ok... Peut-être qu'il était un peu bourré. Enfin, juste un chouïa. Enfin, il croit. En tout cas, il ne s’arrêtait plus de sourire à Simon sans vraiment de raisons apparentes. Et puis il avait fini son verre qu'il s'était pourtant juré de ne pas boire. Cette fois si, il ne recommanderait rien, c'était largement suffisant pour lui ce soir. C'est qu'il craignait de sortir une connerie. Normalement, il n'avait rien à cacher à qui que ce soit, mais il n'était pas à l’abri de dire quelque chose qui pouvait ne pas passer. Bon après tout ce n'était pas le cas, à moins qu'il ne s'en soit pas rendu compte. Et puis il avait plutôt l'impression d'avoir l'esprit lucide. Il avait juste un peu la tête qui tournait, et si le couple d'à côté pouvait arrêter de se becter quelques minutes, il ne serait pas contre non plus.
La deuxième raison du pourquoi il devait en arrêter là avec l'alcool, c'était Simon. Pour une rare fois, il avait réussi à lui faire sortir autre chose que son habituel '' chez moi ou chez toi ? '', même si l'avocat préférait fréquemment le faire chez lui. Enfin là n'était pas la question. Mince, il allait lui taper la discute, pour de vrai ? Dan se demandait bien combien de temps Simon allait tenir. Mais il eut bientôt des doutes, dès sa première réponse même.

« Ramener des inconnus dans mon lit ! C’est une de mes activités principales, des fois y’en a qui revienne ! »

Dan échappa une nouvelle fois un rire, il ne sait même pas trop lui-même pourquoi. Comme il s’en était douté, son partenaire préférait ne rien dire de personnel. Dan n'était pas stupide, il lui passait clairement un message, là. Il ne voulait pas sérieusement parler, il s'en doutait, mais alors pourquoi avoir répondu l'inverse il y a quelques secondes ? Simon était bizarre là... ou alors il y a quelque chose qui échappait à Dan. Il plissa son regard lorsque ce dernier repris.

« Et Sinon, je répare des vielles voitures, ou moto ! En ce moment je bosse sur un petit bijou, une Rolls-Royce de 14 ! »

Le serveur était justement en train de se dire que si jamais Simon avait parlé sérieusement au début alors sa vie devait être bien peu captivante. Aucune passion si ce n'est qu'accumuler les coups d'un soir et le boulot... ce mec allait finir seul et triste. Et ça en fit presque de la peine à Dan.... à moins que ce soit l'alcool ?
Mais la deuxième phrase il ne l'avait pas vu venir et ne sût même pas très bien comment l'interpréter. Il avait presque envie d'être contant que Simon se dévoile, ne serait-ce qu'un tout petit peu, mais à côté de ça, cette conversation était ce qu’il y avait de plus banal alors pourquoi se ravir du fait qu'il s'occupe de bagnole ?  En plus ce n'était pas vraiment un sujet de conversation qui passionnait Dan. Il n'avait même pas de voiture, généralement il conduisait celles des autres pour des courses, des déplacements ou pour faire le Sam de la soirée... d'ailleurs ce n'est pas ce qu'il devait être, lui, ce soir ? Il n'était plus très sûr.

« Et toi en dehors de ton boulot ? Tu fais quoi ? T’aimes pas les night-clubs… t’es plus du genre ciné au calme ? »

Est-ce qu'ils étaient en train d'avoir une vraie conversation normale ? C'était... surprenant que la petite idée qui avait émergé en Dan fonctionne réellement. Peut-être que finalement il avait bien fait de rester. Bon après il fallait faire abstraction du fait que ce sujet-là il l'avait déjà évoqué... mais bon il ne fallait pas se leurrer, Simon ne l'écoute jamais vraiment lorsqu'il parle. Dan le voyait, notamment dans son regard. Même pas sûr qu'il se souvienne de ce dont ils ont parlé lors de leur première rencontre.... même pas sûr que Simon se rappelle qu'il était serveur dans un Starbuck ! Dan soupira. Après tout des comme lui Simon devait en accumuler plusieurs, un vrai petit harem. Alors on va dire que c'était normal qu'il ne se souvienne pas de tous... Rien que d'y penser ça énerva presque Dan... sauf que bon, de la jalousie dans une relation comme la leur c'était un peu bête... Dan préféra mettre ça sur le coup de l'alcool, encore une fois.
Il allait lui répondre quelque chose lorsque Simon le coupa en se levant de son siège.

« Bouge pas j’reviens ! »

Ok... il s'en moquait vraiment. Dan le regarda partir en devinant bien qu'il se rendait aux toilettes. Ce n'était pas une raison pour se barrer avant la réponse à la question qu'il venait de lui poser. Il soupira une nouvelle fois en réclamant un nouveau verre au barman. Le temps que ce dernier prépare la boisson, les yeux du serveur furent attirés vers la direction de la sortie... ou du moins de ce qui devait être la sortie s'il se souvenait bien. C'était peut-être le moment après tout. Il s'éclipse comme ça.... et au pire l'avocat allait lui reprocher sa fuite pour les semaines à venir.... ou pas d'ailleurs. Après tout il est juste son plan cul et des plan cul il en a sûrement plein d'autres en réserve ! Il se mordit la lèvre inférieure. Oui mais... c'est qu'au fond il aurait bien aimé finir dans son lit tout de même. Il plaqua sa main sur son visage et se rendit compte par la même occasion que cette dernière était moite. Il se faisait berner, encore. Ce mec n'était pas pour lui, et il n'était pas de ce genre-là, à coucher, juste comme ça.

- Dan... faut que t'arrête avec ces conneries !

Se dit-il avec agacement... Il ne savait pas quoi faire mais il devait agir et vite parce que Simon n'allait pas passer 10 heures dans les chiottes, à moins que ce soit lui qui veuille se barrer, ce qui là aurait été surprenant. Ou  alors c'est qu'il aurait rencontré et dragué un autre mec entre deux urinoirs ! Rien que d'y penser ça l'énervait de nouveau. Il se leva de sa chaise. C'était décidé il partait ! Et tant pis si Simon décidait de mettre un terme à leurs relations à cause de ça !

« hey ! Papi ! T'jours là ?! »

Dan se rassit automatiquement, comme par réflexe. Il s'était retrouvé tellement tendu subitement qu'il avait cru que c'était Simon. Jusqu'à ce qu'il reconnaisse que ce n'était pas sa voix, ni sa façon de parler. Il sentit une main sur son épaule avant de voir la personne en question, s'asseyant à côté de lui, à l’opposé du tabouret où justement Simon s'était assis. Dan eut du mal à le reconnaître, puis il eut un déclic. C'était Matt, un de ses collègues de boulot. Mais qu'est-ce qu'il foutait là celui-là ? Dan sourit, essayant d'avoir l'air le plus naturel possible et ne pas donner l'impression qu'il était légèrement torché. Son 'ami' commandait une boisson avant de se tourner vers lui pour commencer à lui taper la discute. Mais Dan était encore un peu dans les vapes. Il y avait quelque chose qu'il ne comprenait pas... ou plutôt qu'il semblait avoir oublié.

«  J'croyais pas qu'tu s'rais encore là ! J’pensais pas qu'les Night Club c'était ton truc ! Ou alors c'est l'fait de boire ? »

Dit-il en remarquant le barman servir enfin le verre que Dan avait commendé plus tôt. Mais le serveur n'y toucha pas. L'autre commença à lui parler d'autres de ses collègues, présents aussi ici, notamment deux qu'il avait vus s'embrasser mais Dan ne reteint pas les noms. Il le regardait parler plus qu'il ne l'écoutait. Pourquoi il y avait autant de serveurs du Starbuck présent ce soir ? Il écarquilla les yeux. Mais qu'il était stupide ! Il était venu avec eux ! Oh non ! Et Simon !
Dan se retourna et justement tomba nez à nez avec le Simon en question qui était revenu et reprenait sa place.

« Salut ! Un des collègues de Dan je présume ? »

«  Ouep on bosse ensemble... mais pas vous ! Votre tête elle m'dit rien ! Vous êtes... ? »

Oh non, il n'aimait pas cette situation, mais alors pas du tout ! C'était justement ce qu'il avait voulu éviter. Dan grimaça légèrement. Il se remettait à stresser et ça amplifiait son mal de tête. Il avait du mal à rester calme avec plusieurs verres derrière lui. Surtout que là il ne fallait absolument pas que Simon lui sorte la moindre allusion sur le fait qu'ils couchaient ensemble. Il ne pourrait jamais remettre les pieds au Starbuck après ça. Non pas qu'il avait honte de ce qu'il était, loin de là. Mais disons qu'il était déjà le plus âgé du groupe et que les autres lui en avaient trouvé un surnom... il ne voulait pas en plus être le seul gay du groupe parce que ça allait vite le saouler. Comme il l'était actuellement. Il fallait qu'il trouve quelque chose, et vite... Et bizarrement son esprit semblait beaucoup moins lucide maintenant qu'il en avait réellement besoin !

- C'est un ami que.... que je viens de croiser justement ce soir ! Il... lui est arrivé de passer au Starbuck de temps en temps !

Il ne sait même pas s'il passe réellement au café ! Il n'arrive même pas à savoir s'il l'a vu ou pas... Pourvu juste que Simon ne le prenne pas mal ou n'en vienne pas à se poser des questions parce que là il avait vraiment eu besoin de prendre les devants et de mentir, même s'il n'aimait pas ça ! Il n'était pas bête il allait comprendre qu'il ne voulait pas lui dire.... ou alors il allait peut-être croire l'inverse ? Il ne savait pas... il...paniquait ?

«  'même temps tous l'monde passe au Starbuck ! »

Fit-il en buvant son verre cul sec. Dan avait tellement stressé d'un coup qu'il n'avait pas remarqué avant que ce collègue semblait avoir déjà pas mal bu. C'était peut-être plus rassurant, avec un peu de chance il n'allait pas se souvenir de la soirée....Bon au moins il n'avait pas cherché à en savoir plus sur Simon ! Dan soupira.... encore. Son regard traversait le liquide du verre qu'il avait commandé et toujours pas vidé. Peut-être qu'il fallait oublier cette idée de discuter et faire comprendre à Simon qu'ils pouvaient y aller... de toute manière l'option de fuite était maintenant impossible... alors autant repartir avec l'avocat. Ah ! Il était tout de même déçu... il aurait vraiment aimé le faire parler !

love.disaster

_________________
I can't stop this feeling deep inside on me. Boy, you just don't realize what you do to me when you hold me, in your arms so tight, you let me know everything's all right ! ©️endlesslove.
I'm hooked on a feeling I'm high on believing That you're in love with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Caldwell
Habitant d'Atlanta
avatar

Messages : 207
Date de naissance : 13/08/1981
Date d'inscription : 30/07/2016
Age : 37
Humeur : Shut up and sleep with me ♫♪...oh that's not the chords? okay...

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Dim 28 Aoû - 17:00




We don't have to dance




Il détestait vraiment les toilettes publique, c’était vraiment trop dégueulasse, et en sortir et voir que quelqu’un était en train de parler à Dan, ça lui plaisait vraiment moyen. Il s’approcha, gardant son calme et demandant si c’était un collègue, ce qui l’arrangerait bien parce qu’il était hors de question qu’on lui pique Dan ce soir ! « Ouep on bosse ensemble... mais pas vous ! Votre tête elle m'dit rien ! Vous êtes... ? » ça le rassurait un peu, au moins il ne lui piquerait pas Dan ce soir, enfin, encore fallait-il que Dan ne lui sorte pas en fin de soirée que pour ce soir c’était mort, ça, ça le ferait bien chier quand même, déjà qu’il le fait parler. I ouvrit la bouche pour répondre, mais Dan le coupa, et répondit à sa place « C'est un ami que.... que je viens de croiser justement ce soir ! Il... lui est arrivé de passer au Starbuck de temps en temps ! » il sourit, bon, bah ce n’est pas la réponse que Simon aurait donné, c’est peut-être pas plus mal qui lui ai répondu, il attrapa sa bière et en bu une gorgée. Il n’aurait peut-être pas non plus dit qu’ils couchaient ensemble, mais peut-être plus un truc du genre une connaissance de bars. Parce qu’au final, ils ne se voyaient pas vraiment ailleurs, si ce n’est dans le lit de l’un ou de l’autre. «'même temps tous l'monde passe au Starbuck ! » Il acquiesça, il n’avait pas tort, rare sont les gens qui n’ont encore jamais mis les pieds au starbuck, c’est tellement un phénomène de mode, qui sera bientôt détrôné par autre chose, qui sera lui aussi détrôné et ainsi de suite. « En même temps c’est à la mode, il faut y aller pour faire partit du mouvement ! » Dans dix ans, peut-être quinze ce sera fini, c’est comme tout, ça dure un temps et après, ça se perd. Même McDo commence à voir ses bénéfices chuter.

« On commence à fatiguer vous faites une pause ? » Il sourit pointant ensuite une jeune femme du menton « Parce que j’en connais une qui est resté là-bas qui ne vous a pas quitté du regard depuis un moment, qui aimerait bien vous y revoir ! » C’était pas vraiment vrai, mais au moment où il avait dit ça, il y’avait en effet une jeune femme qui regardait dans leur direction, alors il s’en était servi, et ça a bien marché puisqu’il repartit, avec un peu de chance ça ferait l’affaire et il ne reviendrait pas. Simon se reconcentra, « excuse-moi d’être partie comme une fusée… Mais des fois, on ne peut pas attendre. En plus je déteste les toilettes publiques ! » Il fit une grimace, c’est vrai que ce n’est pas propre, l’hygiène c’est important, les gens sont des porcs, ils ne font pas attention, c’est dégueulasse, ils ne pensent pas à ceux qui nettoient après eux. Puis, il sourit en regardant Dan « Je suis un ami qui vient au Starbuck de temps à autres donc ? J’ai le droit à des réduc avec ce titre-là ? »  Il eut un rictus, ça lui irait, pas qu’il soit radin, loin de là, mais bon, les prix des Starbucks sont pas super bas non plus ! Il reposa sa bière, déjà bien entamée « Ils ne savent pas que t’es gay c’est ça ? » en même temps, il comprenait, ses employés ne sont pas au courant, et rare sont les clients qui le savent, et ceux qui sont au courant le sont parce qu’ils l’ont croisé au détour d’un bar en train d’embrasser un mec. Ce n’est pas forcément les plus ouverts d’esprit qui le savent d’ailleurs et c’est bien malheureux. Il y’en a même un qui lui a sorti que sa confiance en Simon avait été remise en question, mais ça c’était avant qu’il ne lui rapporte de l’argent. Pff, comme si son orientation sexuelle avait quelque chose à voir avec la qualité de son travail, mais bon, des fois, les gens sont cons.

Il prit une nouvelle gorgée de sa bière, il allait se résigner à garder ses mains pour lui, du moins jusqu’à ce que les deux sortent du night club ! Ils comptaient bien faire en sorte que ses mains se baladent sur le corps de Dan ce soir. Enfin…une fois que Dan en aurait eu marre de papoter, d’ailleurs, Simon n’a jamais eu la réponse à sa question de toute à l’heure avant qu’il ne parte direction les toilettes. « Je n’ai pas eu le temps d’avoir ta réponse tout à l’heure ! C’est quoi toi tes passions ? Je suppose que tu fais autre chose entre tes services ! » Il sourit, en même temps, s’il passait sa vie au Starbuck sans pause, il serait sûrement devenu fou, en tout cas Simon lui l’aurait été ! En même temps, Simon n’aurait jamais survécu  s’il avait dû être vendeur, il aurait sûrement finit par tuer un client en fin de journée ! Déjà qu’en étant avocat, des fois il lui arrive d’avoir envie de commettre un meurtre, quand ses clients en plein milieu d’une affaire lui dit "Mais, c’est possible que ce soit vrai" ou un truc important qu’il a caché et qui pourrait tout compromettre parce qu’ils "ne voyaient pas l’utilité de divulguer l’information !" mais bon, au final il le supporte bien, et il est doué alors ça lui va. Enfin bref, il se reconcentra sur Dan, « au moins je suis content,  tu n’as pas profité de mon moment aux toilettes pour t’enfuir, et personne n’est venu te draguer, j’avoue que j’ai eu un doute en voyant ton collègue ! Ça veut dire que j’ai encore mes chances ! » Il dit ça en levant brièvement sa bière avant d’en avaler quelques petites gorgées, il ne lui restait plus grand-chose quand il la reposa sur le comptoir. Il sourit à Dan, il ne cachait pas qu’il voulait que cette soirée se finisse chez l’un ou chez l’autre, temps qu’ils finissaient par coucher ensemble, Simon s’en contre fichait !


love.disaster

_________________
I'm not a perfect person
I've found a reason for me To change who I used to be A reason to start over new and the reason is you ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dan MacCready
Admin
avatar

Messages : 237
Date de naissance : 27/06/1986
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 32
Localisation : Midtown
Emploi/loisirs : Voici votre café starbuck, m'dam !
Humeur : Mange des cookies

MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   Mer 31 Aoû - 12:28




We don't have to dance




Le regard de Dan était comme aspiré par l'effet miroitant du liquide qui se trouvait dans son verre. Les lumières du bar comme celles de la boîte de nuit se reflétaient à l’intérieur, jouant avec la couleur originelle ambrée de la boisson. Il ne l'observa que quelques instants, mais ça lui permit de faire le vide dans sa tête, et de se calmer un peu bien que la situation semblait lui échapper. Puis c'était surtout une excuse pour ne regarder ni Simon, ni Matt, et quitter la conversation.
Ses bras étaient posés sur le comptoir et ses doigts jouaient avec le verre pour laisser le liquide se mouvoir à l'intérieur, apportant de nouvelles nuances. Il ne le boirait pas celui-là, c'était certain. Il avait l'habitude de boire en compagnie de Simon, mais ce soir il avait plutôt bien dépassé sa limite personnelle. Et là l'alcool jouait déjà avec ces nerfs. Confiant, puis de nouveau stressé, puis déprimé alors qu'il rigolait il y a quoi, deux minutes. Mais la sensation de chaud, elle, ne le quittait pas. Il regrettait maintenant de ne pas être parti plus tôt, lorsque la soirée avait commencé et que ses collègues l'avaient laissé tomber. Il n’aurait pas croisé Simon, il n'aurait pas  eu envie de finir dans son lit, il aurait juste fini dans le sien en se couchant après un bon film... ou alors il aurait flâné en ville durant une partie de la nuit, comme il aimait le faire. Mais il n'aurait pas été dans cette situation gênante à peut-être devoir justifier un choix qui lui faisait honte. Honte car ça ne lui ressemblait pas, parce que le seul truc dans le genre qu'il ai jamais fait dater quoi, de 3 ou 4 ans... bien que ce ne soit pas exactement la même chose ça restait du domaine que Dan classait dans ' Chose à ne pas faire '. Il se passa de nouveau la main sur le visage. Pourquoi il pensait à ça là ? Ok, c'était une très mauvaise idée cette relation, mais ça il se le disait bien à chaque fois qu'il voyait Simon et ça ne l’empêchait pas d'accourir dès qu'il l’appelait. Dan était un maître en matière de ' je dis tout et son contraire ' mais ça il le savait depuis longtemps. Puis peut-être était-ce simplement l'illusion de sentiments lorsqu'il était dans ses bras ? Fuir la solitude de ses journées quotidiennes et avoir l'impression, pendant quelques secondes d'être important pour quelqu'un et de n’existait que pour lui... Une sorte de drogue. Peut-être qu'il était devenu dépendant à Simon, ou en tout cas aux sensations qu'il lui procurait... Mais qu’est-ce qu'il raconte !? N'importe quoi !! Raaah ! Il se serait bien éclaté la tête contre le comptoir s'il avait pu ! Foutu alcool ! Foutues pensées noires qui n'arrivent pas au bon moment !

« excuse-moi d’être partie comme une fusée… Mais des fois, on ne peut pas attendre. En plus je déteste les toilettes publiques ! »

Dan redressa son regard sur Simon. Quoi ? De quoi il parlait ? Il tourna la tête à côté et Matt n'était plus là. Il avait loupé un passage ? Son collègue les avait laissés ? Son regard parut perdu quelques secondes, tournant dans la salle afin de comprendre. Jusqu'à ce qu'il repère ce dernier aux côtés d'une jeune femme, un peu plus loin. Dan plissa les yeux. Décidément, il était parti loin dans ses pensées au point de n'avoir rien suivi. Mais Matt était parti et c'était plutôt une bonne nouvelle ! Lorsqu'il repassa son regard sur Simon, ce dernier était en train de lui sourire. Un sourire qu'il n'arriva pas à déchiffrer. Décidément, il avait beaucoup trop bu. Déjà que Simon était insondable en général, mais lorsque Dan n'était plus sobre ça en devenait pire que comprendre des hiéroglyphes.

« Je suis un ami qui vient au Starbuck de temps à autres donc ? J’ai le droit à des réduc avec ce titre-là ? »

Un ami ? Merde, c'est vrai qu'il avait dit ça. Il aurait mieux fait de parler de connaissance histoire d'être plus juste, quoi que. Enfin, le terme ' ami ' n'était pas vraiment le mot exact. Pourquoi est-ce qu'il lui avait dit ça ? Il l'avait dit sans même y réfléchir, sous le coup du stress et comme il s'y attendait il sortait des conneries. Ami.... quel idée ! On ne couche pas avec ses amis. On ne veut pas forcément les voir à poil non plus. Roh ! Déjà qu'il l'obligeait à parler ce soir Dan sentait que cette phrase allait peut-être faire fuir l'avocat. Quoi que... visiblement, il était toujours là, et même plutôt souriant. Peut-être qu'il n'avait pas relevé le truc ou alors il avait compris que Dan avait sorti ça comme une excuse. Sauf que ce qui préoccupait Dan, lui, s'était d'avoir sorti ce mot à la place d'un autre en tant qu'excuse.

- ah ! Désolé, ça ne fonctionne pas comme ça chez nous ! Puis faudrait-il encore que ce soit moi qui te serve.

Il essayait au moins de suivre la conversation. Déjà qu'il n'avait pas relevé lorsque Matt était parti et n'avait même pas suivi ce qui s'était dit-il fallait qu'il donne l'impression de ne pas trop avoir l'esprit ailleurs. Peut-être qu'en fait, le verre de trop ce n'était pas celui qu'il gardait encore dans ses mains, mais bien celui qu'il avait bu précédemment. Simon quant à lui reposa sa bière. Dan n'avait pas compté pour lui le nombre de verres qu'il avait bus mais visiblement il tenait plutôt bien l'alcool. Ou alors c'est que le serveur en faisait tout un plat et exagérait les choses. ça ne l'étonnerait pas. Mais bon, lui il n'est pas un habitué des lieux non plus.

« Ils ne savent pas que t’es gay c’est ça ? »

Tiens ! Voilà qu'en plus il visait en plein dans le mile. En même temps il y avait sûrement de quoi le devinait. Dan se savait très peu discret, surtout dans des conditions comme ce soir. Il baissa la tête pour regarder de nouveau son verre. Décidément c'était sa meilleure excuse pour ne pas avoir à croiser les yeux de Simon.

- Nan et je préférerais que ça en reste ainsi... La plupart sont des jeunes et pas tous très matures. Je préfère que ma vie privée ne croise pas celle du boulot.

Il n'avait plus de raison de la cacher à Simon. Il avait surtout fait ça pour que l'avocat ne se barre pas avec quelqu'un d'autre ce soir en fait. Sauf que bon, encore une fois il semblait avoir l'intention de rester avec lui.

« Je n’ai pas eu le temps d’avoir ta réponse tout à l’heure ! C’est quoi toi tes passions ? Je suppose que tu fais autre chose entre tes services ! »

Ça par contre c'était surprenant. Il revenait sur sa question de tout à l'heure ? Il voulait être poli ? Une tache sur le bord d'un des urinoirs des toilettes l'avait fait réfléchir ? Ou alors il le pensait vraiment ? Dan le regardait longuement avant de lui répondre. Sinon il y avait une autre option, on lui avait changé le Simon de tout à l'heure et c'était un autre qui était revenu ? L'idée le fit au moins sourire, ce qui lui donna un air plus détendu, c'était déjà ça.

-eu.... j'aime bien... le baseball !

Ce n'était peut-être pas exactement la réponse qu'il voulait lui donner. Parce que c'est pas vraiment quelque chose qu'il pratique. Voir il est complètement nul dedans en fait. Mais bon il aime bien en regarder à la télé, surtout lorsque ses équipes préféraient sont diffusées. Puis il est déjà directement allé voir des matchs dans des stades. Généralement on lui a souvent offert car il n'a pas trop l'argent. S'il pouvait il s'y rendrait plus régulièrement. Il adore l'ambiance qu'il y a là-bas ! Puis se retrouvait au milieu d'autres supporters qui comme vous se lâche à chaque action, c'est vraiment une super expérience ! Et les hotdogs qu'ils servent là-bas sont  les meilleurs qu'il n'a jamais mangés !
Le serveur était déjà reparti dans ses rêveries de matchs endiablés au point de ne pas s'attendre à ce que lui sortit Simon par la suite.

« au moins je suis content,  tu n’as pas profité de mon moment aux toilettes pour t’enfuir, et personne n’est venu te draguer, j’avoue que j’ai eu un doute en voyant ton collègue ! Ça veut dire que j’ai encore mes chances ! »

Il afficha un petit rictus. Oui.... enfin.... si mais bon, heureusement, peut-être, il n'était pas parti. Aux mots de l'avocat il se demanda même si justement la plus grosse connerie n'aurait pas été de s’enfuir. Dan plissa les yeux, bon au moins non, visiblement, on ne lui avait pas interchangé le Simon à qui il avait parlé. Il sourit de nouveau.

- Tes chances ? Moi je dirais que ça dépend des mots qui sortent de ta bouche !

Il avait dû faire un petit effort pour sortir cette phrase et ne pas répondre vaguement par un «  oui je crois » de mec bourré. Bien que dit par Dan ça ressemblait plus à une nouvelle connerie. Depuis quand il se la jouait comme ça ? Bon ! C'était décidé ! À partir de ce soir il ne boirait plus autant qu'en compagnie d'amis proches, et encore.

love.disaster

_________________
I can't stop this feeling deep inside on me. Boy, you just don't realize what you do to me when you hold me, in your arms so tight, you let me know everything's all right ! ©️endlesslove.
I'm hooked on a feeling I'm high on believing That you're in love with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: We don't have to dance - Ft. Dan   

Revenir en haut Aller en bas
 
We don't have to dance - Ft. Dan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlanta City  :: ATLANTA :: Downtown :: Night Club-
Sauter vers: